Anglia perfumery : Quelque chose en toi de King Edward…

Il y a déjà quelques mois, j’avais repéré le site Internet[1] de ce distributeur allemand de parfums britanniques, qui proposait sur le continent un choix encore plus large que feu Old England de ce côté-ci du Rhin. Et puis, de retour sur le site, je découvre, ô surprise ! que le distributeur est devenu producteur, immatriculé à Londres mais toujours un pied à Berlin, et qu’une large gamme d’eaux de toilette promet à l’internaute de renouer avec le classicisme britannique que beaucoup de parfumeurs ont peu à peu abandonné. Bref, voilà une promesse un brin réactionnaire, mais pas inintéressante. Commandons !

Tous les parfums sont proposés en eau de toilette, spray de 50ml, dans un flaconnage minimaliste industriel et un packaging façon Muji-meets-Great-Britain. On pourrait dire que l’ensemble est subdued. Intraduisible mais appréciable : je préfère dépenser pour le contenu plutôt que le contenant. De fait, tous ces parfums sont proposés à un prix unique très raisonnable. Je choisis donc un peu au hasard un flacon, pour tester, et cinq samples que propose également le site.

Je reçois quelques jours plus tard le flacon. Manquent les échantillons. Damned ! e-mail au webmaster, et le lendemain même un certain Lothar me répond pour me présenter ses excuses et me dire que les échantillons seront adressés dès le jour suivant. Ils arrivent deux jours plus tard chez moi… et plus nombreux qu’initialement commandé, un petit geste bienvenu qui sait compenser les désagréments d’une première livraison incomplète.

Dans l’ensemble, la gamme des parfums masculins tient ses promesses, et c’est un plaisir de découvrir de nouvelles interprétations d’accords bien connus des clients de Penhaligon’s ou Geo F Trumper. La concentration est modérée, on est plus à l’école de l’eau de Cologne que de l’eau de parfum, mais l’évolution est toujours intéressante et la tenue dans le temps honnête.

En guise de conclusion, je donne ici au lecteur la liste des parfums disponibles dans la gamme pour hommes, accompagnée de la description de chaque parfum telle que le site Internet la fournit (en caractères italiques), et d’un jugement personnel émis après avoir testé (sur la peau, donc de façon très idiosyncrasique) chacun des échantillons dont je disposais.

Duncan

This outstanding recipe dates back to 1880. A fougere accord with pine, cypress, bergamot and spices is leading to a base of patchouli, leather, woods and musk. A strong, long lasting and timeless fragrance for gentlemen.

Je n’ai pas senti tout cela, tant ce qui domine et fait l’originalité de cette eau de toilette est son incroyable soapiness, d’entrée de jeu, qui tarde à laisser percer d’autres notes plus élégantes, et ne disparaît jamais complètement. On aime ou on déteste, mais on ne peut rester indifférent. La note de fond dominante, plutôt que poudrée, semble un peu poussiéreuse, très desséchée. Une fois constatée l’originalité et la tenue réelles de ce parfum, on se demande, perplexe, dans quelles circonstances le porter. A essayer, assurément.

Marquis

A smooth sophisticated fragrance for men with vibrant top notes of clary sage, galbanum, lemon, lime and bergamot, intertwined with lavender, rosemary, angelica and coriander and refreshed with a touch of mint. The base is composed of precious woods, musk, amber and moss. A ducal smell.

Marquis démarre sur une note confite un peu embrouillée, puis le musc domine rapidement dans la note de fond, assez linéaire, plus agréable que dans beaucoup d’autres notes musquées comparables sur le marché (comprenez : moins urinaire !).

Park Royal

A refreshing fougere, enlivened by top notes of Sicilian lemon, cool green galbanum, cedar leaf and rosemary, resting upon a heart of lavender and warmed by a touch of nutmeg and clove. The base is composed of patchouli, amber, moss and precious woods.

Parmi les grandes familles de parfums, les fougères sont probablement les victimes les plus durement touchées par les restrictions imposées par l’IFRA. On dirait que tous les représentants de cette glorieuse lignée de parfums ont sombré dans la même médiocrité, souvent ponctuée de notes confites. Park Royal n’échappe pas à la règle, hélas.

Strand

A warm woody accord with citrus top notes of lemon, orange and litsea leading to a warm floral heart of lavender enriched with spicy nutmeg on a woody base.

La note de tête offre une alternative à l’habituelle ouverture par les agrumes, qui est ici adoucie par la verveine (le litsea, c’est une sorte de verveine qui pousse en Chine… Qu’est-ce qui ne pousse pas en Chine ?). La note de cœur offre un boisé magnifique, très légèrement épicé, très frais. Puis le parfum évolue vers des notes plus sèches, toujours boisées, de bien belles notes de cèdre indeed !

Fear Not

An oriental woody floral fragrance for men. Combining incense, cashmeran, fresh woods, amber and musk with floral notes of gardenia, freesia and rose. Other notes include hints of vanilla, patchouli and vetiver.

Des notes subtiles, boisées, très sèches, encensées mais sans excès. Tout le côté oriental, vanille-patchouli, est interprété mezza vocce, et ce qu’on y perd en puissance, on le gagne en élégance.

Russian Water

A true victorian tradition and a distinctive mark of a gentleman: Lavender blended with soft vanilla and lightened up with citrus, floral and oriental effects.

Un mélange lavande-vanille assez réussi, pour les amateurs de Pour un homme, de Caron. Avec un peu plus d’agrumes dans la note de tête, un peu plus de cuir dans la note de fond, voilà un parfum aussi peu consensuel que son illustre alter ego, et non moins élégant.

Richmond

Richmond is a light fresh bergamot & lime blend enriched with a floral heart of lavender, heliotrope and violet with hints of spicy clove – which give way to an exotic base with warm woody cedar, amber, patchouli and musk.

Royal Court

This floral and eccentric cologne for gentlemen dates back to Edwardian England. Top notes of orange, bergamot and lemon are set against a background of lilac, jasmin, rose and sweet musk.

Patchouli

The top notes of this sensuous fragrance combine fresh green bergamot and sweet orange oil, enhanced with floral effects of violet leaves, jasmine and stephanotis, blending skillfully to a background of musk, cedar, amber & patchouli.

Sissinghurst

A musky woody accord with soft citrus top notes enhanced with a spicy heart and a base of precious woods and vanilla.

Isle of Man

« Isle of Man » is opening with top notes of grapefruit, ginger, clove, nutmeg and green leaves, leading to heart notes of cardamom, pink pepper and orange, resting on a base of cedarwood and guiacwood.

Spiced Limes

A rich spice fragrance of outstanding character. The fresh citrus top notes combine distilled lime oil and cold pressed lemon oil, giving way to bergamot and basil which impart freshness and elegance. Rich spices including nutmeg, cinnamon and cloves add strength and duration to this impressive fragrance.

Des agrumes, des agrumes, encore des agrumes ! puis la note s’assagit mais l’impression demeure constante de ne pas sortir de la cuisine : on a plutôt la sensation d’être assaisonné que parfumé. La note de fond adoucit avec goût cette sensation, mais entre les deux limes d’Anglia, je préfère Imperial limes (see below !)

Imperial Lime

This traditional formula dates back to the 19th century. Refreshing citrus notes of lime, lemon and grapefruit combine with a heart of clary sage and lavender. The rich background comprises moss, patchouli and musk. A freshening and invigorating fragrance which leaves an intriguing impression of the West Indian Islands.

La note de fond reste d’une surprenante fraicheur, très soapy également, mais avec beaucoup plus d’élégance que dans Duncan. L’ensemble est très classique, on se dit d’abord : Tiens, cela me rappelle quelque chose, avant d’échouer à trouver le parfum correspondant à ce souvenir.


[1] http://www.anglia-perfumery.com/

2 réponses à “Anglia perfumery : Quelque chose en toi de King Edward…

  1. Merci pour cette très belle découverte. Les senteurs sont à la fois subtiles et typées ; idéal en guise de parfum comme signature personnelle.
    Sur la base des échantillons j’ai pour ma part choisi Strand. Mon seul regret est celui de la durée de vie du parfum sur la peau, à peine quelques heures. Est-ce quelque chose que vous rencontrez également ?

    Merci,

    Yves

  2. Certes, la plupart des eaux de toilette que j’ai testées ont une persistance limitée, explicable sans doute par les matières premières employées et la concentration limitée. Mais il est vrai que d’une part les prix sont raisonnables et d’autre part la tradition des eaux de Cologne anglaises n’a jamais été du côté de la puissance. A cet égard, Russian water se distingue et devrait satisfaire ceux qui recherchent davantage de persistance. Bref, pour répondre à votre question, j’ai fait la même expérience que vous, mais je n’ai pas (encore) testé toute la gamme.
    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *