Anglia perfumery : Update, anyone ?

Désolé pour l’anglicisme… « Mise à jour » faisait trop technique, alors disons : Rebelote ! et dix de der, pour la gamme des eaux de toilette masculines[1] d’Anglia, dont je complète ici la revue à l’issue d’une nouvelle commande, passée il y a quelques semaines et traitée cette fois-ci encore avec célérité.

Restaient six jus non encore testés dans le précédent article consacré à Anglia perfumery (ici). En synthèse, leur découverte permet de confirmer les qualités et les défauts déjà relevés : les accords proposés par ce parfumeur couvrent largement la gamme des classiques anglais, à un prix modéré, mais avec une tenue dans le temps limitée et une qualité qui n’atteint pas encore celle d’un Geo Trumper.

Plus en détail, le lecteur pourra lire ici à la fois les commentaires sur les parfums qui n’avaient pas encore été testés, et les commentaires déjà publiés dans le précédent billet (rappel : le nom de chaque parfum est suivi de la description fournie par le fabricant sur son site Internet, en caractères italiques, et d’un jugement personnel émis après avoir testé sur la peau chacun des échantillons dont je disposais).

Amber

A classic woody oriental fragrance with top notes of orange and bergamot, followed by sensual patchouli, cedar, sandalwood, heliotrope and jasmine on a rich base of amber, vetivert and musk.

Etonnante note de tête, qui rappelle Héritage, de Guerlain ! La suite n’est malheureusement pas tout à fait à la hauteur de cette comparaison, mais reste un honnête fondu-enchaîné d’épices et de patchouli plus boisé qu’ambré. Une fragrance plus subtile que les ambrés traditionnels, qui devrait satisfaire ceux qui craignent l’opulence un peu cocotte des notes d’ambre, plus souvent associées à la vanille.

Duncan

This outstanding recipe dates back to 1880. A fougere accord with pine, cypress, bergamot and spices is leading to a base of patchouli, leather, woods and musk. A strong, long lasting and timeless fragrance for gentlemen.

Je n’ai pas senti tout cela, tant ce qui domine et fait l’originalité de cette eau de toilette est son incroyable soapiness, d’entrée de jeu, qui tarde à laisser percer d’autres notes plus élégantes, et ne disparaît jamais complètement. On aime ou on déteste, mais on ne peut rester indifférent. La note de fond dominante, plutôt que poudrée, semble un peu poussiéreuse, très desséchée. Une fois constatée l’originalité et la tenue réelles de ce parfum, on se demande, perplexe, dans quelles circonstances le porter. A essayer, assurément.

Marquis

A smooth sophisticated fragrance for men with vibrant top notes of clary sage, galbanum, lemon, lime and bergamot, intertwined with lavender, rosemary, angelica and coriander and refreshed with a touch of mint. The base is composed of precious woods, musk, amber and moss. A ducal smell.

Marquis démarre sur une note confite un peu embrouillée, puis le musc domine rapidement dans la note de fond, assez linéaire, plus agréable que dans beaucoup d’autres notes musquées comparables sur le marché (comprenez : moins urinaire !).

Park Royal

A refreshing fougere, enlivened by top notes of Sicilian lemon, cool green galbanum, cedar leaf and rosemary, resting upon a heart of lavender and warmed by a touch of nutmeg and clove. The base is composed of patchouli, amber, moss and precious woods.

Parmi les grandes familles de parfums, les fougères sont probablement les victimes les plus durement touchées par les restrictions imposées par l’IFRA. On dirait que tous les représentants de cette glorieuse lignée de parfums ont sombré dans la même médiocrité, souvent ponctuée de notes confites. Park Royal n’échappe pas à la règle, hélas.

Strand

A warm woody accord with citrus top notes of lemon, orange and litsea leading to a warm floral heart of lavender enriched with spicy nutmeg on a woody base.

La note de tête offre une alternative à l’habituelle ouverture par les agrumes, qui est ici adoucie par la verveine (le litsea, c’est une sorte de verveine qui pousse en Chine… Qu’est-ce qui ne pousse pas en Chine ?). La note de cœur offre un boisé magnifique, très légèrement épicé, très frais. Puis le parfum évolue vers des notes plus sèches, toujours boisées, de bien belles notes de cèdre indeed !

Fear Not

An oriental woody floral fragrance for men. Combining incense, cashmeran, fresh woods, amber and musk with floral notes of gardenia, freesia and rose. Other notes include hints of vanilla, patchouli and vetiver.

Des notes subtiles, boisées, très sèches, encensées mais sans excès. Tout le côté oriental, vanille-patchouli, est interprété mezza vocce, et ce qu’on y perd en puissance, on le gagne en élégance.

Russian Water

A true victorian tradition and a distinctive mark of a gentleman: Lavender blended with soft vanilla and lightened up with citrus, floral and oriental effects.

Un mélange lavande-vanille assez réussi, pour les amateurs de Pour un homme, de Caron. Avec un peu plus d’agrumes dans la note de tête, un peu plus de cuir dans la note de fond, voilà un parfum aussi peu consensuel que son illustre alter ego, et non moins élégant.

Richmond

Richmond is a light fresh bergamot & lime blend enriched with a floral heart of lavender, heliotrope and violet with hints of spicy clove – which give way to an exotic base with warm woody cedar, amber, patchouli and musk.

Au départ rien de précis ne détache, hormis un parfum vaguement sucré. Les épices jouent un ton trop bas, mais heureusement  des notes boisées prennent le relai pour assurer la persistance du parfum. Tout cela reste cependant faible et insipide. Le patchouli, le musc ont dû rester coincés à la douane.

Royal Court

This floral and eccentric cologne for gentlemen dates back to Edwardian England. Top notes of orange, bergamot and lemon are set against a background of lilac, jasmin, rose and sweet musk.

Floral, certes! A mon sens, on est plus du côté de la violette que du lilas, et les notes de cœur rappellent Gray flannel. Mais ensuite la fraîcheur verte disparaît rapidement, et les notes de fond flirtent avec le désodorisant bon marché, avant de s’arrondir de façon plus séduisante.

Patchouli

The top notes of this sensuous fragrance combine fresh green bergamot and sweet orange oil, enhanced with floral effects of violet leaves, jasmine and stephanotis, blending skillfully to a background of musk, cedar, amber & patchouli.

Voici un patchouli assez sage, qui s’avance masqué par une note d’orange huileuse. La note de cœur est bien typée, mais au bout d’une heure environ le patchouli semble avoir de nouveau disparu, pour laisser place à des notes plus simples, boisées-épicées.

Sissinghurst

A musky woody accord with soft citrus top notes enhanced with a spicy heart and a base of precious woods and vanilla.

Amateur de meubles délicats, vous aimez le bois de rose ? voici Sissinghurst : efféminé, léger, il est au parfum ce que la marqueterie est au mobilier. Les notes d’agrumes, d’épices se fondent dans une fragile note musquée, assez élégante, d’une troublante fragilité.

Isle of Man

« Isle of Man » is opening with top notes of grapefruit, ginger, clove, nutmeg and green leaves, leading to heart notes of cardamom, pink pepper and orange, resting on a base of cedarwood and guiacwood.

Avec un peu plus de rondeur olfactive, et en tirant davantage vers le fougère, Isle of man offre une expérience comparable à celle de Richmond, c’est-à-dire peu convaincante.

Spiced Limes

A rich spice fragrance of outstanding character. The fresh citrus top notes combine distilled lime oil and cold pressed lemon oil, giving way to bergamot and basil which impart freshness and elegance. Rich spices including nutmeg, cinnamon and cloves add strength and duration to this impressive fragrance.

Des agrumes, des agrumes, encore des agrumes ! puis la note s’assagit mais l’impression demeure constante de ne pas sortir de la cuisine : on a plutôt la sensation d’être assaisonné que parfumé. La note de fond adoucit avec goût cette sensation, mais entre les deux limes d’Anglia, je préfère Imperial limes (see below !)

Imperial Lime

This traditional formula dates back to the 19th century. Refreshing citrus notes of lime, lemon and grapefruit combine with a heart of clary sage and lavender. The rich background comprises moss, patchouli and musk. A freshening and invigorating fragrance which leaves an intriguing impression of the West Indian Islands.

La note de fond reste d’une surprenante fraicheur, très soapy également, mais avec beaucoup plus d’élégance que dans Duncan. L’ensemble est très classique, on se dit d’abord : Tiens, cela me rappelle quelque chose, avant d’échouer à trouver le parfum correspondant à ce souvenir.


[1] J’ai déjà eu l’occasion d’écrire le peu de bien-fondé que je trouvais en général aux distinctions de genre dans la parfumerie, mais respectons ici le marketing des concepteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *