La patte de serrage

Certains l’appelle tirette, d’autres patte de serrage ou tige de serrage. Derrière ces différentes appellation, la même réalité.

Elle permet d’ajuster la taille d’un pantalon et peut faire bon ménage avec les bretelles. Élégante, elle se substitue à la ceinture dont elle remplit l’office de manière originale. Certaines marques qui s’en sont entichées, l’ont même étendue à toute leur gamme de pantalons.

Normalement, si le pantalon est à votre taille, le pantalon tient sur les hanches et votre ceinture est avant tout esthétique. Mais la vie n’est pas une science exacte et on tolère qu’elle retiennent le pantalon dans la limite du raisonnable. Il en va de même pour la patte de serrage.

Cependant, il faut avoir à l’esprit  que la patte de serrage ne doit pas se superposer à la ceinture. A les faire cohabiter, on s’expose à une désagréable pression sur le côté. Dans le jargon des petites annonces, c’est ce qu’on appellerait le « double emploi ».

On en trouve de plusieurs types, certaines fonctionnent avec une boucle en métal à l’aide de laquelle on ajuste la taille. D’autres préfèrent les boutons. Ce système est moins progressif.

Elle est en fait à mon sens particulièrement adaptée sur les vêtements que l’on porte sans ceinture comme les jaquettes ou les smokings. Ces vêtement, que l’on porte moins fréquemment que les costumes de ville, durent plus longtemps et accompagnent donc l’embonpoint naissant de leur propriétaires. Dès lors, une patte de serrage, qui adapte complaisamment le tour de taille peut être d’une grande utilité !

2 réponses à “La patte de serrage

  1. Bonjour,
    Article très intéressant!
    J’ai malheureusement un pantalon de smoking sans patte de serrage… Je me pose donc la question si c’est possible de lui ajouter des pattes de serrages à boucle? Si oui… quel est l’ordre du prix de la retouche sur Paris?

    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *