Leonyde de Barmon : quel bois avec ma cravate en soie ?

Bois de rose ou bois d’ébène ? …Quelle drôle d’interrogation !

C’est pourtant l’invitation singulière de Leonyde de Barmon à tous les amoureux du bois & de l’élégance.

Découvrez en effet ses boutons de manchette en bois déclinés en 5 essences rares : Bois de rose (du Brésil), Ébène (d’Afrique du sud), Cocobolo (Amérique centrale), Difou (Afrique de l’ouest) et Olivier (Pourtour méditerranéen). Leur fabrication en France est entièrement artisanale. Ils sont livrés dans une élégante boîte en carton.

Leonyde de Barmon est une marque originale de produit élégant en bois.

Du bois précieux à l’ouvrage, de l’essence à l’élégance, ses créations sont le prolongement de regards transformés amoureusement par le savoir-faire de l’artisan.

Ses boutons de manchette en bois en sont les premiers fruits. « Des arbres singuliers et des fruits savoureux » déblatère Charles Baudelaire dans Parfum exotique. Avec ses boutons de manchette en bois précieux, Leonyde de Barmon vous permet de déclamer ces vers de vos propres bras… Choisir son essence et colorer ses manches est déjà un cantique insolite. S’assortir et découvrir la conopée d’autres contrées est une odyssée plus fantastique encore. Connaissez-vous le Difou, ce magnifique bois jaune canari au léger reflet doré qui peuple les plaines de Côte d’Ivoire et du Sénégal ? Porter ces boutons est une invitation à la contemplation du monde. Plongez dans les méandres de la forêt amazonienne en sertissant votre manche de Bois de rose avec ses fibres roses claires voire violacées qui brillent au soleil. Les veines ondoyantes de l’Olivier vous rappelleront le pourtour méditerranéen alors que l’Ébène et son grain noir magnifique vous émergeront au cœur de l’Afrique !

Horace écrit « Porter du bois à une forêt ne serait pas plus insensé ». Aimer la nature en la prolongeant au cœur de notre culture ne l’est pas davantage. C’est reconnaitre l’artisan comme un musicien du monde. C’est aimer le chant d’un atelier et ses héritages secrets : observer le fil du bois, aiguiser, ôter le tendre aubier et plonger au cœur du bois pour y révéler l’ouvrage. Du fil du bois au fil de soie, c’est de ce mariage que jaillira votre joie. Habiller vos manches d’ébène et de poème, c’est se révéler compositeur du monde. Par les arbres et votre nature, vous élevez votre élégance à sa quintessence. D’ailleurs dans Arbres, Victor Hugo ne clame-t-il pas : « Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme ! » ?

Site internet : www.leonydedebarmon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *