Le parfum Zanzibar

Un effluve fugitif dont j’ai croisé la route, m’a remis en mémoire un parfum disparu. Un parfum que j’aimais et que je ne trouve plus. Zanzibar était un parfum merveilleux qui vit le jour en 2001, chez Van Cleef et Arpels, et qui depuis s’est évanoui.parfum zanzibar van cleef & arpels

Il a laissé en nous quittant le souvenir voyageur de ces îles exotiques et de leurs indolents rivages. Un parfum leste et tendre dont la tête fleurait bon le cédrat, la coriandre et la cardamone. Son cœur évoquait le gingembre, le poivre noir et les clous de girofle. Son fond, enfin, charriait dans sa traîne de l’ambre, du santal et du vétiver frais. Zanzibar…

A mon grand dam, Van Cleef et Arpels a cessé de produire ce parfum raffiné auquel je m’étais attaché et dont j’avais pensé qu’il m’accompagnerait longtemps.

Ce parfum, d’autant plus précieux qu’il était plus rare, ne se retrouvait pas dans tous les ascenseurs comme il en va pour les parfums en vogue qui garnissent les têtes de gondoles des rayonnages de parfumeries.

Zanzibar était un parfum frais. Peut-être un jour en retrouverais-je. Des vasques pour m’y baigner, des tonneaux pour n’en plus jamais manquer.

4 réponses à “Le parfum Zanzibar

  1. Coucou arsene moi aussi jetais fan de ce parfum jai fait des recherches pour le retrouver mais apparemment il aurait disparu de la circulation je suis entierement d’accord avec ce que tu as ecris !!! (ce parfum me rappelle mon premier amour !!! )

  2. Ceux qui ont aimé cet article aimeront… Musc, le premier roman de Percy Kemp (qui depuis lors a fait son chemin comme consultant et auteur de thrillers), publié par Albin Michel en 2000.

  3. il m’en reste encore, je l’avais demandé il y 3 ans à ma sœur qui habitait au Qatar et qui a pu m’en apporter une bouteille. Ce parfum, c’est une tuerie et me rappel beaucoup de souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *