La boucle ardillon et la boucle déployante pour montres

Depuis que les montres bracelet sont plus en vogue que les montres de gousset, il existe deux grands systèmes de boucles, qui ont chacun leur partisans : la boucle ardillon et la boucle déployante. Les boucles des marques d’horlogerie de luxe sont souvent marquées du sigle de leur facteur, comme cette boucle Omega.

Une boucle déployante Omega en acier
Une boucle déployante Omega en acier

La boucle ardillon tient son nom de l’ardillon, qui est la sorte d’aiguille qui vient butter contre la boucle pour  bloquer le bracelet. Cette forme de boucle est la plus légère. A ce titre on la trouve souvent sur les montre les plus fines

Une boucle ardillon pour bracelet de montre en acier
Une boucle ardillon pour bracelet de montre en acier

La boucle déployante est plus complexe, mais cette complexité vient se dissimuler à l’intérieur du bracelet, de telle manière qu’on ne la voit pratiquement pas dépasser. Cette boucle se retrouve sur un certain nombre de modèles des marques de luxe et sur la totalité des boucles en métal pour lesquelles on ne trouve pas de boucle ardillon. La boucle déployante est plus facile à mettre et ne demande pas de concentration. Elles permet aussi d’éviter d’avoir à se demander tous les matins quel cran mettre sur son bracelet de montre.

Indépendamment de ces critères, le choix entre une boucle ardillon et une boucle déployante est surtout une affaire de goût, puisqu’on voit fréquemment des acheteurs demander à changer le type de boucle par défaut pour l’autre, et ce, dans les deux sens !

Une réponse à “La boucle ardillon et la boucle déployante pour montres

  1. Le très grand avantage des déployantes, c’est que l’on ne plie pas le cuir au niveau de la boucle et ainsi le bracelet n’a pa à être changé parce que me cuir est coupé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *