Les poignets mousquetaires

Parmi les poignets qu’offrent les chemisiers, les poignets mousquetaires ont souvent la faveur de ceux qui cherchent à être bien mis.

Un poignet mousquetaire de bonne taille sur une chemise dont les manches sont à la bonne longueur
Un poignet mousquetaire de bonne taille sur une chemise dont les manches sont à la bonne longueur

Mais il faut faire bien attention à la forme de ces poignets, car les manchettes aux formes exubérantes de certaines marques tournent les chemises en ridicule comme le font certains cols.

Les cols aux airs de pelle à tarte n’ont fort heureusement plus cours dans les bonnes maisons. Il n’en va pas de même pour les poignets mousquetaires qu’on voit parfois et que je trouve très exagérément sur-dimensionnés. Ces disproportions sont monnaie courante sur les chemises de mauvaise facture, mais à mon grand regret, d’autres marques ont fait ce triste choix. Cette trop grande taille des poignets mousquetaires prolonge souvent des manches trop larges, qui trahissent elles-mêmes une coupe trop flottante pour la chemise.

Car il y a deux excès. Les chemises trop cintrées, fort seyantes aux boys band, dans lesquelles on est guère à l’aise, et de l’autre côté les pardessus taillés dans un sac de pomme de terre. Leurs complices sont des manches moulantes propices à la transpiration ou à l’inverse d’informes tuyaux à l’image des manches à air qui jalonnent le long des autoroutes.

Des manches proportionnées, qui suivent le bras sans l’étouffer donnent normalement des poignets mousquetaires raisonnables. Leur bonne taille est à la fois préférable du point de vue de l’esthétique, mais aussi du point de vue du confort puisque qu’ils deviennent gênants pour écrire ou taper quand ils sont trop importants.

Le pire qui puisse se produire est la conjonction de poignets mousquetaires trop grands et de manches trop longues. C’est ici le secret d’une allure gauche.

Une réponse à “Les poignets mousquetaires

  1. Je porte des boutons de manchette depuis quelques mois maintenant, ça m’est venu d’un coup, et pourtant je ne me rappelle pas en avoir vu quelque part qui m’auraient sauté aux yeux.. Toujours est-t-il que depuis je me suis procuré une dizaine de chemises avec poignets mousquetaires, et que je porte des boutons de manchettes systématiquement maintenant. Et je le conseille vivement, c’est très chic, très dandy, et si on ne tombe pas dans le bouton de manchette sur-dimensionné ça passe tout à fait, ce n’est pas du tout exubérant comme on pourrait être tenté de le croire dans un premier temps.
    Article très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *