Champagne: coupe ou flûte ?

une petite coupe pour fêter ça ?

Le langage courant a consacré les coupes, mais ce sont pourtant les flûtes à champagne qui sont les plus utilisées pour servir ce pétillant breuvage.

Verre à liqueur, verre à pied, verre haut, verre bas : en matière de dégustation, la forme du verre importe ; le contact avec la main réchauffe son contenu, un plus grand contact avec l’air facilite l’aération, un long pied éloigne la chaleur de la main… De la même façon d’une coupe ou d’une flûte d’est pas neutre.

Les deux verres ont leur mythologie : on prétend que la forme de la coupe avait été faite à partir du sein de Madame de Pompadour. Quand à la flûte, la légende l’attribue parfois à Dom Pérignon.

Une coupe de champagne en cristal
Une coupe de champagne en cristal

Quoi qu’il en soit, il faudra attendre le début du XXème siècle pour que les flûtes remplacent les coupes. Les coupes gardent plus longtemps les bulles du champagne en raison du faible contact à l’air du liquide présent dans la coupe. D’ordinaire, une flute fait 12,5 cl. On peut donc en remplir 6 avec une bouteille.

Les coupes et flûte peuvent être de grande valeur lorsqu’elles sont en cristal. On peut alors en apprécier la transparence et l’éclat, et les grandes cristalleries en réalisent de superbes, finement gravées.

2 réponses à “Champagne: coupe ou flûte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *