Le col anglais

Le col anglais n’est pas la forme de col qui a le plus de fidèles, mais sans doute celle qui a les plus fidèles. On voit cette forme de col assez sophistiquée sur peu de personnes. Pourtant ceux qui l’ont adopté ne s’en séparent pas beaucoup. Jack Lang et Christophe de Margerie sont les deux premiers afficionados du col anglais auxquels je pense spontanément.

Christophe de Margerie avec un col anglais (source ridexperience.fr)

Assez curieusement, ce col, bien qu’anglais, s’oppose à celui que l’on voit le plus dans les collections britanniques : le cutaway. Ces deux cols ont en commun d’être extrêmes, l’un étant le plus ouvert, l’autre étant le plus fermé. Ces deux cols ont aussi en commun d’avoir été inventé par des ducs anglais, le Duke of Kent pour le col cutaway et le Duc de Windsor pour le col anglais.

James Darwen, qui n’aime pas le col anglais ou Tab collar, fait remonter les origines de ce col à un voyage du Duc de Windsor au Etats-Unis. Deux bonnes raisons donc pour lui de disqualifier le col anglais, deux bonnes raisons de ne pas vraiment se poser la question des avantages et inconvénients de ce col.

Le col anglais dispose de deux pattes qui partent du milieu du col et qui se tiennent par un bouton ou une pression. Cette attache qui lie les deux parties du col sous la cravate permet de mettre en avant la cravate et son nœud. Ainsi surélevée, la cravate prend du volume. Cette forme de col laisse peu de latitude dans le choix du nœud. Il doit être simple pour aller avec le col anglais et je vous déconseille le double windsor.

chemise col aglais
Tom Wolfe en col anglais

Les adeptes du col anglais portent fréquemment des cravates. S’il est envisageable de porter un col anglais sans cravate, le col anglais gagne en intérêt avec une cravate. Le pendant américain du col anglais pourrait être l’épingle de cravate, qui a cette même volonté de mettre la cravate sur un piédestal.

6 réponses à “Le col anglais

  1. Col très à la mode dans les années 80.
    Une proposition m’étonne :  » (…) il est envisageable de porter un col anglais sans cravate ».
    Si un type de col appelle le port de la cravate c’est bien le col anglais.
    La toujours délicate question du noeud (!) : trop petit, il ne remplit pas l’ouverture et peut laisser apparaître la patte de maintien; trop grand, il crée une disproportion désagréable à l’oeil avec les tombants du col.
    Amitiés,

    Le Chouan des villes

    PS. J’oublie à chaque fois le code captcha et la petite opération arithmétique qui suit, ce qui m’oblige à tout recommencer…

  2. Cher Chouan des villes,

    « Si un type de col appelle le port de la cravate c’est bien le col anglais. » Je suis bien sûr d’accord. En parlant de col anglais sans cravate, je pensais simplement à ceux qui n’ont presque exclusivement des chemises à cols anglais et qui ne mettent pas de cravate certains jours, notamment le WE.

    Merci pour tous vos aimables commentaires, toujours très apprécié.

    Amitiés.

    Jacques

    PS : il n’y a plus qu’un captcha.

  3. Cher Chouan des villes,

    « Si un type de col appelle le port de la cravate c’est bien le col anglais. » Je suis bien sûr d’accord. En parlant de col anglais sans cravate, je pensais simplement à ceux qui n’ont presque exclusivement des chemises à cols anglais et qui ne mettent pas de cravate certains jours, notamment le WE. Ca tombe parfois juste.

    Merci pour tous vos aimables commentaires, toujours très apprécié.

    Amitiés.

    Jacques

    PS : il n’y a plus qu’un captcha.

  4. … Un laudateur fidèle du col anglais ! Je constate, cher Olivier, que vous aviez déjà commenté l’article consacré au retour en grâce du col anglais, légèrement postérieur et toujours disponible ici : http://www.meselegances.com/2012/10/10/retour-du-col-anglais/. Et je ne peux que m’associer à vos regrets (mais pour ce qui est de savoir si c’est LE plus élégant des cols de chemise, là, ça se discute, sérieusement, juste entre le réchauffement climatique et l’équipement nucléaire de la Corée du Nord).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *