Les malletiers de luxe : les malles Goyard à Paris

Les grand malletiers parisiens vivent tous un peu dans l’ombre de Louis Vuitton. A telle enseigne qu’on en oublie parfois d’autres noms, qui pourtant méritent eux aussi, au moins autant d’ailleurs, qu’on les considère.

Les malles Goyard, la malle Bernard, Louis Vuitton... la grande tradition de la malle à Paris
Les malles Goyard, la malle Bernard, Louis Vuitton... la grande tradition de la malle à Paris

Les malles ne sont pas de ces achats qu’on refait tous les jours. C’est même pour certains un achat qu’ils ne feront jamais. Elles sont pourtant les vestiges délicieux du temps où voyager était un art et non une fièvre. Compagnon fidèle d’une vie de voyage elle renferme tout ce que doit compter la garder robe de ceux pour qui dîner à New-York ne pose pas d’autre problème que celui du temps de trajet. Une malle faite sur mesure, qui fait plus ou moins de place aux cuirs de chaussures John Lobb et Berluti sur mesure ou aux laines fines d’un costume Cifonelli selon qu’on est plus chaussures ou costume, permet, sans rien gâter, de transporter le nécessaire pour une saison mondaine  aux antipodes.

La nécessite d’une malle de bonne facture est plus grande encore que ce sont des robes qu’il nous faut transporter. La palette des escarpins et des traînes, une débauche de chapeaux ne tiennent pas dans un bagage de cabine ou dans une poche de vanity case.

La malle est bien l’accessoire ultime des gens pour qui le voyage n’est pas qu’une nécessite, mais bien un art, un luxe et un plaisir.

Les malles Goyard font pourtant partie de ces bons faiseurs dont les gens raffinés connaissent et prisent l’adresse,rue Saint Honoré

2 réponses à “Les malletiers de luxe : les malles Goyard à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *