Mettez ou l’Autriche à Paris

Les promeneurs curieux du boulevard Malesherbes à Paris se sont touts arrêtés devant la devanture de Mettez.

L'élégant pardessus de l'enseigne Mettez
L'élégant pardessus de l'enseigne Mettez

On est au premier abord surpris par ce style uniforme qui semble d’un autre âge. L’Autriche et ses vieilleries brodées qui plaisent tant dans les salons décrépis où le bridge est en grâce, des manteaux en  loden pour grabataires fin de race, des capes longues pour bourgeois déclinants diront certains.

On devine aisément que la clientèle est plus à l’aise pour parler de la Libération et de châteaux que pour disserter sur Facebook ou du rap, mais là n’est pas l’importance. Ce sont des vêtements que ne vieillissent ni le temps qui passe, ni le les modes qui se succèdent. Le loden dont le cours fluctue moins que l’or, les chaussettes de chasse à revers que rien n’altère, les immuables capelines vert olive ou les cachemire écossais : les heures passent, Mettez reste.

Cette maison née place de l’hôtel de ville à Paris a maintenant un âge respectable qui lui permet d’avoir un avis fiable et documenté sur le sujet de l’élégance intemporelle.

C’est d’ailleurs l’un des rares endroits où l’on trouve des articles de chasse élégants : des flasques, des plumes, des parapluies et des piboles. La gamme est large, le choix est riche et Kettner n’a qu’à bien se tenir !

Et pour ceux que la chasse rebute on y trouve tous les accessoires indispensables d’un tenue complète : de belles ceintures en cuir, des pardessus soignés… Et si vous vous croyez trop jeune pour y faire vos emplettes, n’en riez pas, vous y viendrez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *