Le duffle-coat Gloverall

Il est, avec le trench Burberry, le chesterfield coat et la veste Barbour, au panthéon des manteaux que nous devons au Royaume-Uni. Le duffle-coat a cette élégance sereine qu’on arbore paisiblement en allant au marché,  ou encore lors des virées campagnardes par temps froid. Sans manières, mais avec style, les bons duffle-coat sont un rempart contre le froid, la pluie et la bise.

Gloverall, roi du duffle-coat anglais en gros drap de laine
Gloverall, roi du duffle-coat anglais en gros drap de laine

On juge de la valeur d’un duffle-coat à plusieurs points. En premier lieu, il faut juger de l’épaisseur de l’étoffe et de sa composition. Ici comme toujours, les matières naturelles sont à privilégier. Les gandins mal informés rechercheront avidement le cachemire. Ce n’est pourtant pas là un pardessus pensé pour les offices coquets, puisqu’il fût initialement conçu pour la Royal Navy. La qualité des boutons de donne également un indice : en corne véritable, en bois ou en plastique. Ces trois matières renvoient à trois choix de vie dont je vous laisse libres.

Son nom vient d’une ville de Flandre où l’on trouve un épais tissu de laine qui porte le nom de la ville dont il vient .De duffle à duffle-coat, il n’y a plus qu’un pas. Notez d’ailleurs que duffel-coat et duffle-coat sont deux orthographes tolérées, mais que les anglais donnent souvent la préférence à la seconde.

Un duffle-coat est donc un manteau trois-quarts à capuche fait d’ un épais drap de laine. L’usage veut qu’il se ferme avec ce système particulier qu’on lui connaît. Les boutonnières sont des lanières souvent en cuir dans lesquelles on passe le bout de corne qui sert de bouton. Les brandebourgs ornent cet ingénieux système qui avait été imaginé pour que l’on puisse mettre et ôter le manteau même avec d’épais gants quand sévissait le froid rude des pôles pendant le quart des marins de garde et sur le pont. La corne utilisée pour ces boutons est souvent celle des buffles ou des bisons.

Un bouton en corne de bison pour duffle-coat
Un bouton en corne de bison pour duffle-coat

La marque la plus célèbre est sans doute Gloverall, mais ce n’est pas la seule. Par exemple, si vous souhaitez avoir une fermeture éclair pour barrer toute voie au vent qui cherche à s’engouffrer vous pouvez vous tourner vers les duffle-coats Saint-James.

Puisqu’il est difficile de se procurer ces manteaux en France en général et à Paris en particulier, sachez qu’on peut se procurer les duffle-coats Gloverall sur leur site. Les tailles qu’ils indiquent correspondent à celles de costumes que l’on porte et l’envoi est rapide !

Lisse ou à chevrons, le drap utilisé pour les duffle-coats est souvent marine, beige, marron ou anthracite. Il existe aussi de jolis modèles colorés pour femmes chez Old England !

Un duffle coat Gloverall

6 réponses à “Le duffle-coat Gloverall

  1. Bonjour,

    Venant de découvrir votre site, je vous dis merci pour cet article ;

    -il y a un superbe duffle-coat « Gloverall » beige sur le site de Bretagne-boutique mais je voudrais en acheter un à Paris où j’habite et je cherche dans quelles boutiques en trouver, préférant voir et essayer le manteau avant de l’acheter…

    Mon duffle-coat étant usé, je veux le renouveler et, frileuse, je le préfèrerais
    avec une fermeture-éclair…
    Bonne soirée
    Michèle Bonnot

  2. Bonjour,

    Je suis egalement une fan de duffle-coat! Le souci c’est qu’aujourd’hui il n’est pas facile d’en trouver de bonne qualite. J’apprecie Gloverall mais depuis que l’on m’a rapporte un Grenfell il y a 2 ans de Londres, je ne veux plus changer. Le probleme c’est que je n’arrive pas a me procurer cette marque a Paris. Quelqu’un pourrait pourrait-il me rensigner? Je n’aime pas acheter sur internet ce type de produit car je veux toucher et essayer avant d’acheter. Surtout ces manteaux! Grenfell est de tres bonne facture, fabrique a Londres mais forcement plus cher aussi… Merci d’avance

  3. Bonjour,
    Toujours « en chasse », à la recherche de « the »duffle-coat à Paris. Cette année; ils sont à la mode et sont proposés souvent avec un important pourcentage de polyester et des poches ressemblant à celle des cabans, relativement chers pour
    une qualité pas terrible…
    J’ai envoyé un mail au magasin Olld England et attends leur réponse- peut-être y a-
    t-il des Grenfell?
    Etant claustrophobe, aller à Londres, pour moi, c’est du rêve…

    Michèle

  4. Bonjour,

    Super article ! Je pense que je vais sauter le pas et acheter un Duffle-coat de cette marque !
    Par ailleurs, quelqu’un a une idée de la marque des boots sur la dernière photo?
    Merci et bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *