La différence entre ascot et lavallière

Le soleil commence à peine à réchauffer la terre et pourtant il chauffe déjà abondamment le cœur de ceux qui vont dire OUI cet été. Les mariés de l’année vont bientôt défiler week-ends après week-ends, même si certains ont déjà fait le grand saut pendant les mois d’hiver.

J’ai déjà bien parlé de tenue de mariage pour les témoins, mariés, convives et mais il semble qu’il faille revenir sur un point de détail clé : la différence entre l’ascot et la lavallière.

Un superbe ascot de cérémonie Stark and Sons, parfois abusivement appelé Lavallière

La différence est ténue, il s’agit de largueur au niveau du col. Par opposition à la cravate, lavallière et ascot ont une symétrie axiale et centrale. Les deux coques ou pans sont identiques pour la lavallière et l’ascot, avec une forme parfois en biseau, souvent de la forme d’une cravate.

Les lavallières et ascot Stark and Sons se distinguent par leur qualité et leur tenue !

Dans le cas de l’ascot, le centre (autour du coup une fois nouée), est plus large et forme trois plis. Dans le cas de la lavallière, le centre est beaucoup plus fin (environ 1 cm) et sans plis. A ma connaissance, il n’y a pas un qui est plus habillé que l’autre. Peut-être simplement une infime différence d’usage. Evitez d’aller à Ascot en Angleterre assister aux courses de chevaux avec une lavallière. Même si finalement les Anglais portent plus volontiers une cravate qu’une ascot, même à Ascot.

Une ascot à poid, avec ses trois plis auour du cou
Une ascot à pois, avec ses trois plis autour du cou

Rappelons qu’ascot et lavallière ne peuvent se porter qu’avec une jaquette.  Elles ne conviennent ni avec un habit, ni avec un costume. La jaquette étant toujours grise, ascot et lavallière sont souvent elle-même grises. Une excentricité chromatique est tout à fait tolérée, voire parfois appréciée. Dans le cas de mariage, l’usage veut que la lavallière reprenne les couleurs du mariage. Sans être une obligation, cela peut mettre un peu de gaité dans l’élégant formalisme d’une jaquette.

A gauche le noeud "plat" et à droite le noeud "cravate" pour la lavallière ou pour l'ascot

En matière de nœuds, il y a deux écoles très différentes. Pour la première, il suffit simplement de faire un nœud plat et croiser ensuite les deux coques ou pans de l’ascot ou de la lavallière avec une épingle à cravate, comme ci-dessus à gauche. Pour la seconde école, ci-dessus à droite, le nœud est celui d’une cravate jusqu’à la dernière opération où le pan ne rentre pas dans le nœud. Dans les deux cas, une épingle à cravate est nécessaire.

Une lavallière avec un nœud plat. Il ne reste plus que l’épingle à cravate à mettre.

Enfin, une évidence qu’il est bon de rappeler : la lavallière et l’ascot se portent avec une chemise à col cassé exclusivement, pas avec un col de chemise traditionnel.

Un magnifique ascot de cérémonie Stark and Sons, parfois abusivement appelé Lavallière

2 réponses à “La différence entre ascot et lavallière

  1. Il ne reste plus que l’épingle à cravate à mettre? non plutôt:
    Il ne reste plus qu’à mettre l’épingle à cravate.

    Une ascot à poid, avec ses trois plis autour du cou? non plutôt:
    Une ascot à pois, avec ses trois plis autour du cou.

  2. bonjour

    Nous recherchons des lavallières ou ascot pour notre mariage

    savez vous nous dire ou est votre magasin?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *